Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les monts émerveillent
Les monts émerveillent
Menu
Un Grec et des dalles !

Un Grec et des dalles !

Un grec qui n'est pas Dédale, bien qu'il y ait de quoi se perdre dans les Calanques, ses vallons, falaises et voies labyrinthiques, mais Georges Livanos dit Le Grec ! Encore et toujours rendre hommage à nos prédécesseurs qui nous ont ouvert la voie avec talent et témérité : il faut s'imaginer en espadrilles, encordé à la taille avec une corde en chanvre, un piton entre les dents au cas où, sur un rocher non purgé, dans les fissures terminales du couloir sud direct à la Grande Candelle...

C'est cette belle voie remasterisée que j'ai parcourue samedi dernier avec Patrick et Sylvain : ligne de fissure ouverte en 1942 par Livanos, elle combine de nouveaux passages en dalle magnifiques (rendus possibles par l'utilisation des goujons) et les plus belles fissures de la voie historique (rééquipées bien sûr) pour un ensemble varié et homogène dans le 6a/6b. A faire malgré quelques vires.

En montant à la face Sud: on aime toujours autant !

En montant à la face Sud: on aime toujours autant !

La fière Candelle

La fière Candelle

Sylvain dans la magnifique dalle de départ.

Sylvain dans la magnifique dalle de départ.

Cette première longueur de 40 m est un vrai régal.

Cette première longueur de 40 m est un vrai régal.

Après deux courtes longueurs plus communes, on retrouve une belle envolée de 40 m variée (mur bien dur au départ, dalle puis les fissures du Grec), pour relayer assis sur un gros cade : on pourrait se croire au Verdon...

Après deux courtes longueurs plus communes, on retrouve une belle envolée de 40 m variée (mur bien dur au départ, dalle puis les fissures du Grec), pour relayer assis sur un gros cade : on pourrait se croire au Verdon...

Patrick dans la fissure

Patrick dans la fissure

Mes deux acolytes sortent sur l'arête de Marseille.

Mes deux acolytes sortent sur l'arête de Marseille.

Contemplation au col de la Candelle.

Contemplation au col de la Candelle.

C'est tellement beau que je remets ça le dimanche, toujours avec Patrick, mais avec Marc pour remplacer Sylvain. Direction Sormiou pour le secteur du Dièdre Guem où je ne m'étais toujours pas rendu: du magnifique calcaire blanc juste au dessus de la grande bleue... Nous nous régalons dans la voie NTD (en démarrant par Melody, ce qui permet d'éviter le 6c+ à froid et de rendre la voie plus homogène dans le 5c/6a/6b). Une orgie de dalles sculptées encore bien abrasives.

L'accès se termine par deux beaux rappels pour démarrer au ras de l'eau...

L'accès se termine par deux beaux rappels pour démarrer au ras de l'eau...

... sur un exceptionnel calcaire travaillé par le sel.

... sur un exceptionnel calcaire travaillé par le sel.

Patrick profite de cette belle ambiance maritime dans le 5c de "Melody".

Patrick profite de cette belle ambiance maritime dans le 5c de "Melody".

Un Grec et des dalles !
Départ de L3 un peu moins beau et bien bloc (fermeture de bras sur des trous un peu gras...)

Départ de L3 un peu moins beau et bien bloc (fermeture de bras sur des trous un peu gras...)

L5 topo : à l'attaque du pilier de la partie supérieur, trois longueur sur un caillou de rêve...

L5 topo : à l'attaque du pilier de la partie supérieur, trois longueur sur un caillou de rêve...

Départ de L6

Départ de L6

Marc à la fin de L6: une de mes plus belles longueurs dans le 6a/6a+ en 30 ans d'escalade ! Et on pourrait en dire autant de L7 en 6b/6b+...

Marc à la fin de L6: une de mes plus belles longueurs dans le 6a/6a+ en 30 ans d'escalade ! Et on pourrait en dire autant de L7 en 6b/6b+...

De quoi sortir heureux et se prendre pour Icare, ...

De quoi sortir heureux et se prendre pour Icare, ...

... s'envoler et sortir de ce dédale !

... s'envoler et sortir de ce dédale !